Ma routine de soins cheveux

Je suis nulle pour tout ce qui concerne les cheveux. Je ne les coiffe pas, et d’ailleurs, je ne sais même pas comment. Je me contente donc de bien les nourrir pour garder une matière saine. Après pas mal de tests, j’ai réussi à trouver les bon produits pour parvenir à ce résultat.

Parlons d’abord de mon type de cheveux: j’ai les cheveux secs (plutôt les longueurs parce que je dirais que mon cuir chevelu est normal). Ils sont aussi épais, ondulés et très fournis (je pense que c’est le moment de vous préciser mes origines arméniennes pour que vous vous fassiez une meilleure idée…). Je ne les colore plus depuis cinq ans maintenant, mais avant ça, je crois bien avoir tout essayé, des mèches (où tu deviens petit à petit complètement blonde) aux cheveux foncés. Mes cheveux n’ont pas du tout apprécié et me l’ont bien rendu à coup de fourches et d’effet paille.

A l’époque, mes cheveux imbibaient tout ce que je mettais dessus, même les huiles épaisses (au point que quelques heures plus tard, il était impossible de dire si j’avais utilisé un traitement nourrissant). Un jour, j’ai d’ailleurs voulu tester jusqu’où ça pouvait aller en utilisant une crème épaisse sur mes longueurs (je crois que c’était une de chez Lush) et en la ré-appliquant dès que c’était absorbé. Ça n’en finissait plus! J’ai dû stopper net cette petite expérience parce qu’honnêtement ça en devenait ennuyeux. Depuis que je ne traumatise plus mes cheveux, ils sont en bien meilleure santé. Mais je pense, quand même, pouvoir utiliser beaucoup plus de produits nourrissants que la plupart des gens (je dis ça comme si c’était un tour de force incroyable dont il fallait se vanter!).

Choisir le bon shampoing est l’une des meilleures choses que l’on puisse faire pour ses cheveux. Comme pour la peau, si vous décapez vos cheveux au moment du nettoyage, utiliser des après-shampoings ou masques ultra-nourrissants en deuxième étape ne réparera pas de manière satisfaisante les dommages causés. J’ai moi-même constaté une grande différence quand j’ai commencé à opter pour des shampoings sans sulfates ni silicones. Pour vous donner un peu de contexte, auparavant, j’utilisais notamment la gamme L’oréal Total repair 5 (qui, si on y réfléchit bien, s’apparente à enrober ses cheveux de plastique). Si vous choisissez de passer aux shampoings « sans », sachez que pour que vos cheveux regagnent leur éclat, ça va prendre un peu de temps mais le résultat en vaut la peine. Je ferai un article consacré à mes shampoings, après-shampoings et masques préférés plus tard.

Ce que je recherche pour mes produits de soins cheveux c’est principalement l’efficacité et une bonne composition. Je veux aussi qu’ils ne soient pas compliqués à utiliser et sentent bon (parfois, on ne peut qu’espérer qu’ils n’aient pas une odeur trop horrible parce qu’avec les options plus naturelles, on ne sait pas toujours ce sur quoi on va tomber comme vous allez le voir). Tout particulièrement, je cherche des produits hydratants et nourrissants pour gérer ma texture de cheveux et les « coiffer » (oui, je pense qu’utiliser une huile pour cheveux c’est les coiffer). Tenir compte de la différence entre l’état de son cuir chevelu et celui de ses longueurs est un autre point à prendre en compte: il vaut mieux choisir un shampoing adapté à son type de cuir chevelu et un après-shampoing plus approprié pour la nature de ses longueurs.

Voici les produits que j’utilise en ce moment:

Après avoir lavé et enroulé mes cheveux dans une serviette (pour absorber le maximum d’eau), j’aime utiliser un traitement nourrissant. Je le masse sur cheveux humides et les laisse sécher à l’air libre (je n’utilise un sèche cheveux qu’en hiver au niveau des racines pour ne pas choper une pneumonie). J’ai récemment découvert cette crème bouclante de chez Bouclème (avant ça, j’utilisais l’Huile prodigieuse de Nuxe). J’aime sa composition (pas de silicones, sulfates, huiles, minérales…) et l’inclusion d’ingrédients nourrissants et hydratants comme l’huile de coco, la glycérine et le beurre de karité.

La texture est crémeuse mais pas trop épaisse et pénètre rapidement. Le résultat? Mes cheveux sont doux et mes boucles bien galbées. Je pense aussi que ce flacon va me durer longtemps parce que je l’utilise depuis plusieurs mois maintenant et je n’en suis qu’à la moitié. Je ne suis pas sure d’en racheter par contre à cause de son odeur. Je précise que celle-ci n’est pas rebutante (sinon je ne l’utiliserais pas) et qu’elle part après un certain temps. C’est juste que ça a une odeur d’herbes que je n’aime pas trop. Elle me rappelle les inhalations au romarin que l’on fait lorsqu’on a un rhume et qu’on veut déboucher son nez (pas la meilleure image, je suis d’accord).

Là, c’est un vrai produit coiffant. Ce spray aide à définir ses boucles et à améliorer la texture des cheveux. Auparavant, j’utilisais le Spray ondulation de Ouai et je recherchais une alternative avec de meilleurs ingrédients (à part ça, ce spray Ouai est génial, efficace sans cartonner les cheveux et sent très bon). Le fait que cette brume salée Laila London soit formulée dans une base hydratante (huile de coco, glycérine et jus d’aloe vera) permet de la démarquer des autres parce qu’elle n’assèche pas les cheveux (ça laisse juste un léger effet mat). Je l’utilise après la crème bouclante. Encore une fois, je ne suis pas fan de l’odeur, ici de fleur d’oranger, qui me rappelle celle des navettes fraîchement sorties du four (patisserie que je déteste). Heureusement, l’odeur ne s’attarde pas.

Habituellement, j’utilise les huiles en tant que traitement avant de les laisser mes cheveux sécher à l’air libre. Mais depuis que j’utilise la crème bouclante de Bouclème, je m’en sers pour raviver mes cheveux le deuxième ou troisième jour après lavage. Cette huile sèche Caudalie est excellente pour ma texture parce qu’elle parvient à dompter mon volume fou, rend mes cheveux brillants et redéfinit mes boucles. Je l’adore!

Le shampoing sec permet de sauter quelques jours de lavage et booste le volume des cheveux. En bref, c’est génial pour combattre les cheveux gras et plats, deux des problèmes principaux associés aux cheveux sales (joli…). J’aime la marque Colab de Ruth Crilly (du blog amodelrecommends). Les prix sont abordables, le produit efficace et on retrouve différents parfums (et regardez-moi ce packaging!). Surtout, le spray est transparent ce qui signifie que vous n’avez pas à passer des plombes à brosser vos cheveux pour vous débarrasser de l’effet blanc.

Pour l’instant, je suis contente de cette routine. Je vous tiendrai au courant si je trouve de meilleures alternatives ou si je change complètement de routine.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *