La malédiction des produits cultes

J’adore les produits de beauté cultes. Quand un produit cosmétique semble rassembler autant de bonnes revues (apparemment capable de magnifier votre peau, vos cheveux, vos ongles et de guérir les maladies pour ce qu’on en sait…), je veux l’essayer. C’est lié à l’aspect presque magique des cosmétiques. On ne veut pas connaitre toute la science qui se cache derrière ni savoir comment ça fonctionne. Non. On veut simplement qu’ils répondent à tous nos souhaits beauté.

Il y a quelques années de ça, alors que j’étais étudiante, est sorti le fameux Effaclar Duo de La Roche Posay; très bonne marque de parapharmacie, crème simple qui était censée désincruster les pores et clarifier le teint. A l’époque, je commençais à développer ce qu’on appelle aujourd’hui de l’acné adulte (enfin, c’était plutôt de l’acné modérée chez moi). Bref, j’ai pensé que si ce produit pouvait marcher sur de l’acné sérieuse, il pouvait certainement lisser mon teint! Je me rappelle clairement avoir aimé le mot « désincrustant » noté sur l’avant du packaging (une obsession avec le nettoyage profond de la peau qui continuera avec une certaine brosse…).

Bien sûr, je l’ai essayé. Quelques heures plus tard, en voyant mon visage rouge, ma mère m’a demandé ce que j’avais fait. Sûre que cette lotion ne pouvait que fonctionner pour moi, je lui ai assuré qu’elle exagérait, qu’il s’agissait d’une réaction normale et que ça montrait bien que c’était en train d’agir. No pain no gain, non? Oups.

Ça reste à ce jour la pire chose que j’ai faite à ma peau. A la place de chaque pore sur mon visage, il y avait un point rouge qui, par la suite, s’est transformé en bouton. (Mon frère m’a carrément demandé si j’avais chopé la varicelle!) A partir de là, j’avais réellement de l’acné et il a fallu un long moment pour que ma peau se calme. (Je pense que ça aurait pu aller plus vite maintenant mais, à l’époque, j’ai paniqué et utilisé des produits encore plus décapants pour me débarrasser de tous ces boutons.)

Je suis sûre qu’Effaclar Duo est un bon produit qui fonctionne pour beaucoup de gens. Il est tout simplement trop fort pour ma peau et j’ai eu une réaction allergique à certains de ses ingrédients. Je le sais parce que, quelques temps plus tard, j’ai essayé un autre produit désincrustant – Hyseac A.I.– de chez Uriage auquel j’ai réagi de manière similaire. (Oui, une fois n’a pas été suffisant pour moi). Heureusement, j’ai reconnu les premiers symptômes et j’ai rapidement rincé ce produit.

Je me suis servie de cette occasion pour comparer la liste des ingrédients de ces deux crèmes et j’ai ainsi pu identifier le cocktail fautif (une combinaison de niacinamide, piroctone olamine, caprylyl glycol et taurate copolymer). Scanner les ingrédients de ses cosmétiques est vraiment important. C’est comme ça que j’ai aussi appris que je ne tolérais pas le bismuth oxychloride qui est souvent utilisé dans les poudres visage. (Ça me gratte et me donne des petits boutons.)

Voici un autre exemple de mon entêtement stupide en ce qui concerne les produits de beauté: la brosse nettoyante Clarisonic mia. Encore une fois, je suis tombée dans le panneau. Ce gadget est censé nettoyer la peau en profondeur, retirer l’excès de sébum et donc affiner le grain de peau. Inutile de préciser que j’ai eu la réaction de purge dont tout le monde parle sauf que, chez moi, les boutons ne partaient plus! Et ça m’est arrivé à chaque fois que j’ai essayé d’utiliser cette brosse, même lorsque j’ai souhaité la recycler en brosse exfoliante pour mes fesses… J’en ai assez dit je crois et je vous laisse avec cette belle image mentale…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *