Convoitise de cosmétiques (ou comment j’aimerais avoir le pouvoir d’amnésie sélective)

Parfois, je souhaiterais pouvoir oublier ce que j’ai appris ces dernières années sur la formulation des produits cosmétiques conventionnels.

Etre plus consciente des ingrédients utilisés et de leur impact sur notre corps et santé est l’une des raisons pour lesquelles je penche davantage pour les produits bio, ou tout au moins, naturels. Je sais qu’on entend souvent l’argument selon lequel nous sommes protégés contre les produits dangereux par les réglementations gouvernementales mais je préfère faire preuve de prudence ici. Par contre, je n’aime pas sacrifier l’efficacité pour des alternatives naturelles de piètre qualité. C’est pour ça que je continue d’utiliser certains de mes produits conventionnels comme, par exemple, pour le maquillage (aussi, il faut dire que certains sont tout simplement trop tentants pour choisir de les abandonner).

J’essaie de faire particulièrement attention aux produits que j’utilise régulièrement (ou sur une grande surface du corps) comme les gels douche, crèmes corps… Pour ceux-là, je préfère faire mes achats chez des marques naturelles puisque c’est ceux qui, au final, feront le plus de différence (vous pouvez lire ici des articles plus détaillés sur mes routines actuelles de soins visage, corps, cheveux et de maquillage).

Je peux maintenant dire que je suis passée, pour la plupart, aux produits naturels mais je suis toujours autant obsédée par les autres. Je continue de suivre leurs lancements, de regarder des vidéos ou de lire des articles à leur propos. Les fonds de teint et correcteurs sont mon point faible particulier (je t’ai dans le collimateur, fond de teint Shiseido Synchro glow!). En revanche, ca ne me dérange pas vraiment d’acheter occasionnellement mon maquillage pour les yeux et lèvres chez les marques non naturelles (en ce moment, je suis intéressée par les velvet shadow stick de chez Nars qui, soit dit en passant, ne semblent plus être vendus chez Sephora!). J’ai donc jeté la plupart de mes fonds de teint mais je n’ai pas touché au reste de ma collection de maquillage.

Je voulais aussi mentionner le sentiment de culpabilité que je ressens parfois en utilisant des produits conventionnels lorsque je ne trouve pas d’équivalent adéquat dans le monde naturel. Récemment, j’ai décidé de me calmer un peu (plus de vision tranchée noire et blanche, j’aime voir la vie en gris!). Je pense qu’il y a assez de choses stressantes actuellement pour ne pas y ajouter les cosmétiques. J’ai accepté d’être pleine de contradictions. Donc, je continuerai d’être une acheteuse bipolaire qui essaie (principalement) des produits naturels mais qui ne s’empêche pas de s’offrir des cosmétiques traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *