Au rayon compléments alimentaires

Quels compléments alimentaires prendre? C’est une question récurrente lorsque vous vous intéressez à votre santé et cherchez à la stimuler. (En passant, qu’est-ce que c’est que cette tendance actuelle de vouloir tout optimiser? Je sais que je tombe toujours dans le panneau et qu’ensuite, avec du recul, je me demande pourquoi je veux toujours que les choses soient au « mieux » plutôt que juste bien.) Aujourd’hui, je vais vous parler des compléments alimentaires que j’ai testés et ceux que je prends régulièrement.

La première chose qui me vient à l’esprit est une petite mise en garde. Bien sûr, ce qui fonctionne pour moi pourrait ne pas marcher pour vous et, avec tout ce qui est lié à la santé, un avis médical est toujours recommandé (surtout si vous êtes traités pour une maladie parce que certains compléments peuvent interférer avec vos médicaments). En plus, il est possible maintenant de vérifier si l’on a des carences et d’y remédier avec les conseils d’un professionnel. C’est particulièrement important avec certains compléments alimentaires qui, surconsommés, peuvent entraîner des effets toxiques. Il est aussi évident que les compléments alimentaires sont censés compléter (et non remplacer) une alimentation saine et variée.

Cela dit, je prends des compléments alimentaires depuis des années maintenant et je voulais donc vous en parler ici. Je me souviens que mon intérêt pour le sujet est apparu avec mon envie d’améliorer l’état de ma peau (et de faire disparaître mes boutons). Je venais juste d’apprendre le lien qui existe entre l’inflammation du corps et la peau, et que le fait de prendre des oméga-3 pourrait être bénéfique. Je suis immédiatement allée en acheter dans ma pharmacie. Ça a été un succès! J’ai pu voir des résultats en quelques semaines (et c’était d’autant plus bluffant que je n’avais rien changé d’autre dans ma routine). Mon teint s’est peu à peu clarifié, j’avais moins de rougeurs et ma peau était plus hydratée. J’étais conquise. Depuis, j’ai découvert d’autres excellents compléments alimentaires. Avec toutes les options à notre disposition, savoir par où commencer peut sembler intimidant. Voici mon petit guide.

Ceux que je prends tous les jours

Je pense que la plupart des gens peuvent bénéficier de ceux-ci parce qu’ils sont bons pour votre santé en général. Il s’agit des acides gras oméga-3 et des probiotiques.

Les oméga-3 sont anti-inflammatoires et donc excellents pour la santé cardiovasculaire et celle du cerveau (les articles auxquels je fais référence ici sont en anglais mais ça vaut le coup de les lire parce que le site du Dr Axe est génial, surtout si vous vous intéressez à la santé naturelle). Ils font partie des acides gras essentiels parce que notre corps ne peut pas les produire, ce qui signifie qu’ils doivent être apportés par notre alimentation. En ce qui concerne les bénéfices pour la peau,  je trouve qu’ils l’apaisent (avec pour résultat, moins de rougeurs et boutons).

J’ai commencé par prendre les traditionnelles gélules d’huile de poisson avant de passer à l’option végétarienne, à savoir, l’huile de lin. La différence entre les oméga-3 d’origine végétale et animale tient au type d’acide gras. Les trois oméga-3 principaux sont: l’acide alpha-linolénique (ALA que l’on trouve dans les huiles végétales), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA) que l’on trouve principalement dans les huiles marines. L’EPA et le DHA sont la forme biologiquement active des oméga-3 c’est-à-dire qu’ils ont un effet plus bénéfique sur notre santé. Notre corps peut convertir l’ALA en EPA et DHA mais cette conversion ne se fait pas toujours de façon efficace. C’est pourquoi les oméga-3 d’origine animale sont considérés comme supérieurs. Mais, ils présentent eux aussi des problèmes. Avec la présence excessive de métaux lourds et autres composés toxiques dans les mers, les toxines se concentrent dans les tissus adipeux des poissons et peuvent donc s’accumuler dans notre corps lorsque nous consommons du poisson ou de l’huile de poisson. En plus, l’aspect environnemental de la production d’huile de poisson ne doit pas être ignoré. Ce n’est pas une pratique durable du fait de la surpêche.

Tout ça pour dire que je ne prends plus de compléments à base d’huile de poisson mais que j’ai choisi, à la place, d’aller à la source c’est-à-dire les oméga-3 d’huile d’algues. J’achète les miens chez Nutrixeal, une entreprise française qui élève la micro-algue Ulkenia en milieu fermé ce qui permet d’éviter les contaminations environnementales.

Parlons maintenant des probiotiques. Ces micro-organismes – qu’on appelle les bonnes bactéries – ont la capacité d’améliorer la santé intestinale et de stimuler le système immunitaire. Ils aident aussi à garder une peau saine (par exemple, en réduisant l’inflammation). Il est particulièrement important d’en prendre lorsqu’on prend des antibiotiques pour remplacer les bactéries perdues et rééquilibrer la flore intestinale.

Il y a différents types de bactéries associés à des bénéfices différents (lactobacillus, bifidobacterium, bacillus…). Le mieux est de choisir un complément alimentaire qui contient plusieurs souches différentes de bactéries (ou d’opter pour une souche spécifique pour traiter un problème particulier). Il faut aussi penser au système d’encapsulation du probiotique que vous choisissez. Les recherches à ce sujet sont un peu déroutantes parce que, selon certains, il serait peu probable que les bactéries survivent aux processus de production, conservation et digestion et atteignent les intestins. C’est pour cela aussi qu’il est conseillé de rechercher des compléments alimentaires bien dosés avec un nombre important de micro-organismes. Pour moi, cela revient à faire confiance aux engagements d’une marque. Là aussi, je prends mes probiotiques chez Nutrixeal.

Ceux que j’utilise régulièrement

J’alterne généralement entre ces compléments alimentaires riches en nutriments en fonction de mes besoins du moment:

– Chlorelle (ici), une micro-algue riche en chlorophylle, protéine, vitamine A, B, fer et zinc. Elle permet de booster le système immunitaire et de favoriser le processus de detoxification.

Spiruline (ici), agit de manière similaire à la chlorelle. Elle est riche en protéine, vitamines (A, B, K…) et minéraux (fer, manganèse, chromium…).

Curcuma (ici) pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Charbon actif (ici) pour la digestion (surtout si j’ai fait un gros repas ou mangé de la junk food).

Ceux que j’ai dans mon radar

Il y a quelques compléments alimentaires qui m’intéressent en ce moment:

Adaptogènes : Ashwagandha (équilibre les hormones, protège contre le stress), Astragalus (protection contre le stress), Rhodiola (énergisant, améliore l’humeur), Tulsi (équilibre les hormones, réduit le stress).

Antioxydants: Astaxanthine, Coenzyme Q10, Resveratrol.

Champignon Reishi (anti-inflammatoire, stimule le système immunitaire, améliore la fonction hépatique).

Je vous tiendrai au courant si j’essaie l’un de ces compléments.

Ce que vous ne devez pas trouver dans vos compléments alimentaires

Enfin, je voulais parler de quelque chose d’important que j’ai appris à travers mes recherches: les ingrédients qui ne devraient pas se trouver dans vos compléments alimentaires (ou dans la nourriture d’ailleurs). Les deux coupables principaux sur lesquels je suis tombée sont le dioxyde de titane (E 171) et le stéarate de magnésium (E 572). Lorsqu’il est ingéré, le dioxyde de titane est susceptible de produire des réactions inflammatoires et d’endommager notre ADN. D’un autre côté, le stéarate de magnésium a tendance à former un film occlusif dans le tube digestif, ce qui diminue l’absorption de certains nutriments et favorise le développement de bactéries qui peuvent déséquilibrer la flore intestinale. Ils sont donc à éviter!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *