Avez-vous besoin d’utiliser une crème hydratante?

Mais tu n’avais pas dit que la crème hydratante était l’une des étapes essentielles d’une routine de soin? Ceux qui ont lu cet article doivent se demander de quoi je veux parler aujourd’hui. La réponse parait évidente surtout avec l’hiver qui arrive. Je pense en effet qu’on a besoin d’hydrater sa peau mais une crème hydratante (le produit) n’est pas toujours nécessaire.

Il y a quelques années, j’ai décidé de laisser tomber les crèmes hydratantes au profit d’une combinaison de sérum et d’huile. Cela revient pratiquement à créer sa propre crème sans émulsifiants. J’aime pouvoir ajuster la quantité de chaque produit quotidiennement en fonction de l’état de ma peau selon qu’elle soit plus déshydratée ou plus sèche ce jour-là. Bizarrement, je n’avais jamais pensé à dédier un article à ce sujet bien que je l’ai mentionné en passant dans mes posts sur mes routines de soin.

Une peau saine est censée être équilibrée, avec une barrière cutanée résistante qui prévient une trop grande perte insensible en eau (PIE); c’est ce qui concerne l’hydratation de la peau. En fonction de votre type de peau (mais aussi de la météo ou de votre état hormonal), votre peau produit plus ou moins de sébum et cela influence ainsi vos besoins en émollients/occlusifs; on parle alors de sécheresse cutanée. L’approche en deux étapes (sérum + huile) permet donc de traiter les problèmes d’hydratation et de sécheresse. Je choisis en plus des ingrédients qui renforcent la barrière cutanée comme la niacinamide, les probiotiques et les facteurs d’hydratation naturels de la peau (par exemple les céramides, le cholestérol, les acides gras).

Vous pouvez appliquer le sérum et l’huile en couches successives ou les mélanger. Comme je le disais, l’avantage de cette méthode est la possibilité d’adapter la quantité de produit utilisé selon ses besoins du moment. Il ne s’agit pas simplement d’utiliser plus ou moins de crème mais d’ajuster le ratio d’humectants et d’huiles dans une approche personnalisée.

Lire l’article de l’esthéticien Andy Millward m’a confortée dans mon idée. En bref, il dit que les crèmes hydratantes soulagent les symptômes de la sécheresse sans en traiter la cause. Il explique aussi par exemple que les émulsifiants peuvent perturber la barrière cutanée en réagissant avec les huiles naturelles de notre peau. (Je vous conseille de lire le blog d’Andy si vous êtes intéressés par les soins de peau. J’ai appris beaucoup de choses sur la physiologie de la peau grâce à lui.)

Bon, je n’ai quand même pas complètement abandonné les crèmes. Elles ont toujours une place dans ma routine à petite dose lorsque ma peau tire (par exemple, après avoir utilisé du rétinol). Pour cela, je préfère les textures qui se situent entre la lotion et la crème. Je veux avoir le confort d’une crème riche sans l’effet gras. Je trouve que les produits suivants remplissent bien cette fonction: la skin food légère de Weleda, la crème skin rehab rich de A. Florence skincare (les revues complètes pour ces deux produits sont en préparation). Je suis aussi en train de tester la crème vital balm de Josh Rosebrook qui a une superbe texture; j’ai besoin de l’utiliser un peu plus avant de vous dire ce que j’en pense.

Vous êtes prêt à vous passer de crème hydratante?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *